OSAKA 70

Exposition Universelle OSAKA 70



L’expo universelle d’OSAKA 70 a eu lieu en 1970 au Japon en banlieue d’OSAKA dans le quartier de SENRI.

De la manifestation de l’époque il ne reste aujourd’hui que la tour du soleil de TARO, l’ensemble du site étant devenu le Parc du Souvenir de l’EXPO.
Si on remonte un peu le temps, voici ce que vous auriez vu depuis le site du pavillon français. Au début c’était ainsi :

Puis, après, une fois que la fête fut finie, ce fut comme ça :



Entre les deux il s’est passé 6 mois d’exposition. Six mois intenses et inoubliables qui ont marqué et durant lesquels il n’a pas fallu chaumer.

PROGRES et HARMONIE pour l’HUMANITE ou PROGRES HUMAIN dans l'HARMONIE
Tel était le thème d’OSAKA 70.

A quelques mois de l'ouverture



Ce fut un succès phénoménale



Il était tentant de faire des photos à plus d’un titre.
En 1970 le Japon était un important fabricant d’appareils de photos avec des marques mythiques comme PENTAX, CANON, bien d’autres et bien entendu NIKON qui s’était déjà taillé une réputation internationale.
Après avoir acquis ce qui se faisait de mieux, le fameux NIKON F, celui de Jacques PERRIN dans Z, je me suis mis à prendre des photos de mon environnement quotidien : l’Expo.
C’était un terrain de jeux tout à fait attrayant et j’ai fait pas mal de photos.




A l'époque, j'étais très diapositives. La majorité des clichés sont des diapositives en KODACHROME II, cette émulsion extraordinaire que KODAK avait sorti depuis déjà quelques années. Pour le reste j’ai utilisé de l’EKTACHROME, émulsion professionnelle de l’époque nettement moins saturée, moins amateur diront certains.
Pour ma part je revendique la saturation et la densité extrême du K II, c’était une pellicule reine du temps de l’argentique.
Je pense que tout un chacun est bien capable de comprendre qu’en 1970 la photo numérique n’existait pas encore. Donc pour intégrer ces clichés sur un site internet il a fallu les transférer. Les scans ont été réalisés avec un scanner diapo COOLSCAN 5000 NIKON à une résolution de 4000 dpi pour obtenir un résultat raisonnable.

Le petit coin de FRANCE à OSAKA 70.

Photo Bernard FAUVEAU - 1970
Photo Bernard FAUVEAU - 1970


Si à MONTREAL en 1967 l’audiovisuel avait fait son apparition, OSAKA fut pour sa part une exposition très audiovisualisée, avec quelques avancées majeures dans le domaine comme l’apparition des lampes à Xénon de haute puissance, la première présentation du procédé IMAX, le spectacle à 360° de l'ASTRORAMA au Midori Kan, le Space theater du pavillon de l’acier et bien d’autres.


IMAX, la plus grande image cinématographique de tous les temps, 70 x 50 mm soit de l'ordre de 3 500 mm².

C'est à OSAKA, avec une projection géante au pavillon FUJI que l’IMAX, fit ses premiers pas en 1970.

C’est également à OSAKA en 1970 que fut présenté la projection hémisphérique de l’ASTRORAMA au pavillon MIDORI KAN.



La nuit, avec les illuminations, l’Expo réservait un spectacle magique et coloré.






Photo Bernard FAUVEAU - 1970

Le Festival Plaza, la salle des fêtes de plein air.





Photo FUJI-FILMS - 1970

La photo qui suit est une authentique photo en “scope couleur”.
Il y avait tellement de monde et de visiteurs qu’un jour je me suis posé la question comment rendre cette atmosphère de foule ?
Mais bien sûr en faisant des photos en Scope, c’était évident !
Je suis donc sorti avec mon NIKON F, une focale de base et un des anamorphoseurs Chrétien 35mm de la cabine de projection. Ce n’était pas un ensemble facile à manipuler car l’anamorphoseur chrétien était un monstre mais j’ai quand même pu faire quelques clichés en “DIAPOSCOPE”,… j’aurai dû déposer la marque à l’époque…
Bref, voici un de ces clichés.